Maison ancienne : le guide pour agrandir sa maison

Vous pouvez ajouter une extension pour agrandir une maison ancienne. Cependant, il convient de choisir avec soin le style et les matériaux de cette extension pour respecter le bâti et le cachet de l’existant. 

Les particularités de l’agrandissement d’une maison ancienne

La rénovation d’une maison ancienne implique une mise en œuvre respectueuse de l’habitat. L’extension doit, elle aussi, s’harmoniser avec l’existant. Cependant, le style architectural et la réglementation ont changé avec le temps. Les petites fenêtres ont, par exemple, laissé la place à des ouvertures plus grandes répondant aux normes de la RT 2012. 

En matière d’isolation, les anciens matériaux ne répondent plus aux exigences d’aujourd’hui. Les techniques de pose et les matériaux sont nettement plus performants. Enfin, le plus délicat reste également les jonctions entre le bâti ancien et la construction neuve. 

Faire un agrandissement de maison ancienne avec une surélévation

La surélévation d’une maison ancienne est l’une des solutions pour agrandir une maison. Vous créez ainsi un nouvel étage à votre bâtisse. 

Pourquoi choisir une extension en surélévation ?

L’extension en surélévation se choisit en alternative à l’extension de plain-pied. Si la surface de votre terrain n’est pas assez grande pour accueillir une extension, si votre terrain est en pente, la surélévation s’impose.  

En quoi consiste une surélévation de maison ?

La surélévation de maison consiste à surélever la toiture. Vous obtenez une hauteur sous plafond suffisante pour aménager les combles en espace habitable. Ce projet d’extension nécessite l’intervention de professionnel. Il s’agit ici de modifier la charpente et de rehausser la toiture ainsi que vos murs porteurs.
Cette surélévation ne peut se faire que si la faisabilité des travaux a été validée. Les fondations et la structure de la maison ancienne doivent pouvoir supporter un étage supplémentaire.

Quels travaux pour un agrandissement de maison ancienne ?

L’agrandissement d’une maison ancienne passe par différentes étapes.

Les démarches administratives 

Selon la surface habitable souhaitée, une demande de permis de construire ou une déclaration préalable de travaux sont obligatoires. Avant de réaliser ces démarches, vérifiez les contraintes du PLU (Plan local d’urbanisme). Il mentionne notamment la hauteur maximum des habitations sur votre commune. 

Si la surface de votre maison dépasse les 150 m² avec cette nouvelle extension, vous êtes dans l’obligation de faire intervenir un architecte.

Les travaux d’isolation thermique

C’est l’un des chantiers majeurs de tout projet d’extension. Votre nouvel espace de vie doit être parfaitement isolé pour garantir un confort thermique, mais aussi des économies d’énergie. Le choix des matériaux d’isolation et des techniques de pose de ces isolants est à envisager avec le professionnel. 

Réaliser une extension avec des professionnels

Travaux d’isolation, création d’ouvertures dans la toiture ou dans la façade, vérification de la structure de la maison, ces interventions ont à laisser aux professionnels. Vos travaux d’agrandissement sont ainsi réalisés dans les règles de l’art. Pour bénéficier d’aides financières sur vos travaux d’isolation, vous devez également faire appel à une entreprise RGE.

CAP’Combles répond à tous ces critères. Nous vous accompagnons dans votre projet d’extension pour votre maison ancienne. Contactez-nous pour un devis gratuit.